Secret of Mana (Seiken Densetsu 2) fait partie de ces jeux qui marquent une génération et cela grâce à une ambiance musicale extraordinaire. Ce jeu de rôle de type action-RPG est sorti sur Super Nintendo en 1993 au Japon et en Amérique du Nord puis a été largement diffusé en Europe dès 1994. Cette œuvre signée Square bénéficie d’une composition musicale menée par Hiroki Kikuta.

Un peu d’histoire

Secret of Mana, c’est l’histoire de l’arbre Mana qui se meurt. Les monstres prolifèrent et un héros doit se lever pour restaurer le mana du monde à l’aide de la légendaire Epée Mana. Le pitch est simplissime mais renferme au gré de l’intrigue de véritables perles et une émotion profonde.

Souvenez-vous de ce thème d’introduction, à la mystique et prenant, quelque chose qui touche l’âme et les tripes :

Fear of the Heavens

Et il ne s’agit que de l’opening qui laisse présager une aventure à la fois épique et sensible.

Des personnages attachants

C’est le talent de ce soft, que de proposer des personnages pour lesquels le joueur ne peut que ressentir une profonde sympathie au point qu’il peut arriver de sentir les larmes poindre au coin des yeux à mesure que l’histoire progresse et que les drames s’accumulent.

Je pense entre autre à ce thème récurrent qui vient renforcer la sensation de perte :

Spirit of the Night

Terrifiant de sensibilité, cette composition nous emporte dans le chagrin, le sacrifice et la disparition. Il participe également à la mélancolie de l’aventure, nos héros s’évertuant à défendre un monde au bord de la destruction, seuls, face à des armées innombrables.

Un voyage mystique

C’est aussi ce qui caractérise le jeu, les grands espaces dans lesquelles le joueur peut se sentir perdu et en même temps enchanté par cette « autonomie » qui lui est laissée. De fait, des thèmes dédiés font ressentir cette liberté et cette solitude à la fois :

A wish ~ Crystal Forest Theme

Fermez les yeux et imaginez-vous plongé dans une forêt eneigée, entouré par des loups, à la recherche du château du Père Noël retenu en otage par des monstres.  Secret of Mana participe à cet émerveillement perpétuel souligné par des musiques efficaces.

Prenez ce thème par exemple :

Eternal Recurrence

Une réverbération mystique dans un temple dédié à Ondine, déité de l’eau. Il suffit de fermer les yeux pour se retrouver transporté dans ce lieu ancien à moitié immergé, dont les cascades nombreuses diffractent la lumière aux quatre coins du bâtiment. Le moment est magique et enchanteur pour le joueur.

Découverte somptueuse des héros lorsque Flamy, le dragon sauvé des griffes d’un immonde serpent géant, vient leur porter secours et devient leur fidèle monture :

Flight into the Unknown

Ce thème donne une sensation de liberté profonde au joueur maintenant qu’il peut parcourir le monde entier en volant. Le rythme est entrainant et offre une pause bien méritée.

Un véritable happy end ?

C’est la question que l’on peut se poser, la narration étant en constante demi-teinte. Certes, les méchants sont clairement identifiés mais le sacrifice reste au cœur de la vie des trois héros mana qui sont décidés à mettre un terme aux agissements du sorcier Thanatos.

Ce thème fait partie des dernières musique liées à la fin du jeu :

Leave Time For Love

Le thème renforce la sensation d’urgence et surtout l’impression qu’il s’agit d’un voyage sans retour.

Des covers de qualité

Une composition pareille appelle forcément à des covers de qualité comme cette reprise orchestrale d’un medley des différents thèmes rencontrés dans le jeu :

Première partie de Symphonic Fantasies

Seconde partie de Symphonic Fantasies

Ces thèmes appellent  à être réorchestrés  à la sauce symphonique, ceux-ci s’orientant quasiment dans un registre classique. L’émotion est toujours là, sublimée, envoutante et emplie des souvenirs liés à l’expérience du jeu et de l’histoire vécue…

Bien entendu, les extraits d’OST que je vous ai fournis ne sont que l’infime partie de ce que vous pourrez écouter sur cette playlist Youtube dédiée à la musique de Secret of Mana .

Qu’en pensez-vous ?

Découvrez également les thèmes fabuleux de Megaman 2 dans le billet de la semaine dernière!