Cette semaine, je vous propose de revenir sur un des grands succès de Radiohead, la chanson Creep, écrite par Thom Yorke et sortie en 1992.

Premier single du groupe, cette composition parle d’un amour frustré entre un jeune homme manquant de confiance en lui et une jeune femme qu’il croit inaccessible, complexe que de nombreux garçons ont pu ressentir à une époque de leur vie. Cette proximité émotionnelle avec le public a sûrement contribué à la popularité et au succès de la chanson.

Je vous laisse redécouvrir cette merveilleuse réalisation :

 

Magnifiques, touchantes, les lyrics sont empreintes de ce désespoir propre à un amour qui semble inaccessible pour celui ou celle qui n’arrive pas à se considérer à sa juste valeur.

Cette désespérance est reprise à la perfection par la chorale féminine belge Scala & Kolacny Brothers. Puissante et vibrante, cette souffrance se ressent durant toute la cover, bouleversante et juste dans le ressenti de l’émotion de la composition initiale :

 

Autre cover avec une approche surprenante de la part du groupe de nu metal Korn, Jonathan Davis chante avec sensibilité, se rapprochant à merveille du style de Radiohead, bien loin de ses frasques metal bien plus agressives. Le groupe s’adapte pourtant bien à la composition sans forcément apporter une révolution particulière contrairement à la précédente cover. Belle interprétation néanmoins :

 

La dernière cover que je souhaite vous faire partager nous vient des Northern Kings, groupe de symphonic power metal spécialisé dans les covers en version symphonique. La composition a quelque chose d’effrayant, de démesuré et de profondément malsain, dépassant le simple mal être. De grandes qualités pour cette reprise qui prouve une fois de plus le talent des Northern Kings pour apporter de la nouveauté dans des chansons que l’on pense usées jusqu’à la corde.

Je vous laisse découvrir ce chef d’œuvre :

 

Je clos ce billet sur une touché un brin plus humoristique. Jcfrog propose sa version de Creep, version Geek. C’est très bien vu, très drôle et c’est dommage que ce ne soit pas plus connu. En tout cas maintenant, vous ne pouvez pas dire que vous n’étiez pas au courant :

 

 

Sur ces dernières notes, je vous souhaite un très bon weekend!

Découvrez également les multiples covers de l’excellent Where is my mind? des Pixies!

Publicités