Space Hulk : Death Angel est un jeu de cartes pas à collectionner sorti en 2010 et inspiré du jeu de plateau éponyme de Games Workshop, Space Hulk. L’histoire se déroule dans l’univers de Warhammer 40.000. Il s’agit d’une ère ravagée par la guerre où l’Humanité malgré ses conquêtes stellaires survit difficilement sous les attaques extraterrestres et les luttes intestines la sabotant de l’intérieur.

Une force armée, les Space Marines, est là pour défendre les planètes des assauts extérieurs et le jeu de cartes propose aux joueurs de prendre le contrôle d’une escouade de ces super soldats génétiquement modifiés dont le but sera de nettoyer un Space Hulk, gigantesque vaisseau abandonné, abritant en son sein des Genestealers, aliens monstrueux tentant d’infecter les planètes où leur vaisseau échoue. Le jeu est prévu pour un à six joueurs et dure de 30 à 45 minutes.

Principe du jeu

D’ores et déjà, il est important de préciser un point : il s’agit d’un jeu coopératif où chaque participant va œuvrer pour le succès du groupe, quitte à se sacrifier. Ainsi chaque joueur débute avec sous son contrôle deux Space Marines, soldats qui seront positionnés les uns derrière les autres et qui devront se prêter main forte pour traverser les salles générées par les cartes (en gros selon le nombre de joueurs, l’équipe aura à traverser de 4 à 5 salles). Chaque escouade de deux Space Marines a ses spécificités qui leur permettront en mettant leur compétence complémentaire en commun de survivre aux vagues de Genestealers.

Dans l’espace, personne ne vous entend crier

Au début de chaque tour, chaque joueur va choisir un ordre à donner à son escouade, ordre qui ne pourra pas être réutilisée le tour suivant (pour éviter les spams). Les Space Marines pourront soit attaquer (important pour tuer les bestioles), se déplacer et activer un objet/lieu (important pour réorganiser la formation et faire face efficacement aux alliens) ou finalement se mettre en soutien (en gros offrir une certaine défense au groupe en leur donnant  une occasion de relancer leur dé d’attaque ou de défense).

Une fois les ordres résolus, les Genestealers survivants attaquent. Chaque Space Marine engagé par un groupe d’aliens lance un dé en priant pour faire plus que le nombre d’assaillants. En cas de score inférieur, il est éliminé immédiatement (sachant que le dé à six faces est numéroté de 0 à 5, une attaque de 5 Genestealers ou plus signifie la mort immédiate du Space Marine).

Une fois cela résolu, une carte évènement est tiré, affecte le jeu et génère de nouveaux Genestealers. Quand il n’est plus possible de générer des aliens, les Space Marines survivants avancent dans la salle suivante et ainsi de suite.

Encerclés…

C’est l’impression qui ressort des parties que j’ai pu faire. La sensation d’être encerclé constamment et de lutter à chaque tour pour survivre dans ce vaisseau inhospitalier. L’ambiance est excellente, rappelant les films Alien. La moindre erreur peut signifier la fin de la mission avec un effet domino assez effrayant quand le mauvais Space Marine vient à chuter. Détail assez amusant : la règle du jeu annonce dès la première page qu’il y a 44% de chances de réussir à gagner pour les joueurs.

De fait, une très bonne coordination est nécessaire et une compréhension approfondie des spécialités de chaque équipe pour éviter de gaspiller des tours précieux pour la survie de l’équipe. Le côté pataud des Space Marines face aux Genestealers agiles et dangereux est respecté à la lettre et rappelle parfaitement l’angoisse du joueur du jeu de plateau voyant les créatures approcher trop vite de son escouade.

Quelques extensions

Information intéressante, le jeu comporte des extensions rajoutant des cartes supplémentaires au jeu de base. L’une permet d’intégrer deux nouvelles équipes de Space Marines afin de diversifier le choix des joueurs alors que les deux autres sont plus axés sur les Genestealers, le Space Hulk et surtout les terribles Tyranides.

Un très bon jeu coopératif

Le jeu est de très bonne facture, les illustrations sont magnifiques et participent à l’ambiance tout en offrant aux joueurs une expérience ludique et un véritable défi pour parvenir à vaincre le jeu. Seul bémol, la compréhension des règles n’est pas évidente seul et se faire expliquer le jeu permet souvent de mieux assimiler le concept qui peut sembler quelque peu abscon.

Envie de vous y mettre ?

Découvrez également un autre excellent jeu coopératif, Les Chevaliers de la Table Ronde!

Publicités