Je n’ai pas peur de la route
Faudrait voir, faut qu’on y goûte
Des méandres au creux des reins
Et tout ira bien

Ainsi commence cette composition bien connue du groupe Noir Désir.

Je vous propose, cette semaine, de nous intéresser aux différentes covers qui ont été réalisées autour de la célèbre chanson le vent nous portera. Sortie en août 2001, elle met en scène deux personnages inséparables dont les souvenirs seront emportés peu à peu par le vent. La chanson est relativement sombre et la traduction visuelle qui en est faite par le clip se prête relativement bien à la thématique abordée dans les lyrics.

Un petit rappel pour la route ^_^

La voix mélancolique de Bertrand Cantat porte à merveille la tristesse résignée qui domine l’ensemble de la chanson. La progression visuelle du clip renforce ces ténèbres, cette ombre rampante qui se déploie lentement, angoissante à souhait…

La première cover que j’ai sélectionné nous vient de Scala & Kolacny Brothers, chorale féminine belge dont je vous parlais déjà lors du vendredi, c’est cover consacré à Creep de Radiohead.

Avant de vous partager directement la reprise, je tiens à vous prévenir, cela tranche quelque peu avec l’original. La guitare reprenant le thème lancinant tout au long de la chanson a été ici remplacée par un piano et, bien entendu, les voix féminines changent quelque peu l’ambiance initiale.

Je la ressens moins mélancolique et je dois avouer qu’elle me touche bien moins que la version de Noir Désir.

Vous faites-vous le même avis?

Seconde cover, cette fois-ci, nous la devons à Sophie Hunger, chanteuse au répertoire folk, pop et blues.

Que dire, sinon que cette reprise mérite vraiment le détour, soulignant l’aspect mélancolique de l’originale à merveille. Doucereuse, douloureuse, tout en finesse et, qui plus est, collant parfaitement à l’ambiance de Café de Flore, ce film qui m’a particulièrement touché et dans lequel je l’ai découverte.

Un petit délice pour les oreilles comme pour l’âme:

Surprenant et émouvant, n’est ce pas?

Je conclus ce billet sur ces quelques lyrics en vous souhaitant un excellent weekend!

Pendant que la marée monte
Et que chacun refait ses comptes
J’emmène au creux de mon ombre
Des poussières de toi
Publicités