Nous revenons à nos fondamentaux cette semaine avec le premier single de Placebo, extrait de leur album éponyme.
Sortie en 1995, Bruise Pristine met en avant le talent du groupe pour créer un rythme entêtant, des lyrics simples mais évidentes, le tout couplé à un vidéoclip où se mêlent érotisme, sensualité et violence.

Ayant déjà témoigné dans ce billet consacré à Sleeping with Ghosts mon attachement pour ce groupe, vous comprendrez aisément le plaisir que j’ai à vous partager cette chanson maintenant avec ses lyrics sublimes accompagnant à merveille la montée en puissance vers le refrain.

The means are right for taking, fade to grey
Trying to be ruthless, in the face of beauty
In this matrix, it’s plain to see
It’s either you or me.

Bruise,
pristine,
serene,
we were born to lose.

Cast a line with a velvet glove
Reading like an open book, in the hands of love
In this matrix, it’s plain to see
It’s either you or me.

Bruise,
pristine,
serene,
we were born to lose.

encore [echoed]

Means are right for taking, fade to grey
Trying to be ruthless, in the face of beauty
In this matrix, it’s plain to see
It’s either you or me.

Bruise,
pristine,
serene,
we were born to lose.

Cette composition vous a plu?

Découvrez la chanson de la semaine précédente!