Pour une fois, je vais m’intéresser à une chanson non anglophone avec la légendaire Hijo de la Luna du groupe espagnol Mecano.
Cette chanson de 1991 nous conte l’obsession d’une femme, décidée à enfanter et qui supplie la lune de lui offrir un enfant. Elle tombera bien vite enceinte et finira par donner naissance à un enfant bien différent de ses parents: peau blanche, yeux gris là où ses parents sont bruns aux yeux noirs. Son père tuera sa femme, persuadé de l’infidélité et ira abandonner l’enfant de la lune dans la forêt, lequel sera recueilli par l’astre lunaire…

Un drame chanté, raconté au grès d’une balade orchestrée par vague, un véritable classique qui touche l’âme…

Succès reconnu, cette composition du groupe sera repris par différents artistes dont Lyriel, un groupe de metal celtique allemand, dont le thème de la chanson initiale se prête parfaitement à leur style.
Fidèle, intégrant un aspect alternant folk et symphonique, cette cover est un petit délice:

La seconde cover sélectionnée nous vient de Theatres des Vampires, un groupe de metal gothique italien. Là où Lyriel appuyait l’aspect folk de l’original, le groupe italien intègre une ambiance particulière, évanescente et terrifiante à travers une voix  inquiétante flirtant avec une sensualité perverse, voire vampirique.

La dernière cover nous vient du groupe de metal symphonique, Stravaganzza et est sûrement celle qui m’a le plus touché.
D’ores et déjà, l’originalité provient de l’utilisation d’une voix masculine en chant principal, ce qui donne une saveur différente à la chanson. S’ajoute à cela une composition symphonique bien plus lourde que dans les précédentes covers, ce qui donne l’impression de redécouvrir l’originale en profondeur.
Cerise sur le gâteau: un clip sympathique pour accompagner la musique!

En préférez-vous une en particulier?

En connaissez-vous d’autres?

Partagez dans les commentaires! 😉

Découvrez également la cover touchant de I Won’t Hold You Back de Toto!

Publicités