Cette semaine, je vous propose de faire un grand bond dans le passé avec cette chanson du groupe Garbage, sortie sur leur album éponyme en 1995.
Troublante à souhait, Queer a gagné en ambiguité à travers les lyrics inspirées réécrites par Shirley Manson lors de son arrivée dans le groupe. Sexualité, homosexualité, regard de la société sur ce qui semble hors normes, autant d’éléments laissés libres à interprétation dans les paroles mais aussi dans les images de ce clip en noir et blanc où la chanteuse guide un jeune homme (que nous, spectateurs, accompagnons par une vision subjective) jusque dans une bâtisse où il va être « transformé »…

La chanson est délicieuse, masque une sensualité trouble et intense, sublimée par le rythme trip-hop de la composition.

Hey boy, take a look at me
Let me dirty up your mind
I’ll strip away your hard veneer
And see what I can find

The queerest of the queer
The strangest of the strange
The coldest of the cool
The lamest of the lame
The numbest of the dumb
I hate to see you here
You choke behind a smile
A fake behind the fear
The queerest of the queer

This is what he pays me for
I’ll show you how it’s done
You learn to love the pain you feel
Like father like son

The queerest of the queer
Hide inside your head
The blindest of the blind
The deadest of the dead
You’re hungry cause you starve
While holding back the tears
Choking on your smile
A fake behind the fear
The queerest of the queer

I know what’s good for you (You can touch me if you want)
I know you’re dying to (You can touch me if you want)
I know what’s good for you (You can touch me if you want)
But you can’t stop

The queerest of the queer
The strangest of the strange
The coldest of the cool
The lamest of the lame
The numbest of the dumb
I hate to see you here
You choke behind a smile
A fake behind the fear
The queerest of the queer
The strangest of the strange
The coldest of the cool
You’re nothing special here
A fake behind the fear
The queerest of the queer

I know what’s good for you
I know you’re dying to
I know what’s good for you
I bet you’re dying to
You can touch me if you want
You can touch me if you want
You can touch me
You can touch me
But you can’t stop.

Souvenez-vous, la semaine dernière, c’était la rentrée avec Back To School de Deftones!