Comme je vous le disais dans le billet consacré à la saga cinématographique Resident Evil, c’est la semaine du zombie sur le blog et quoi de mieux que de vous présenter en chanson de la semaine l’excellente composition My Plague de Slipknot.
Bien moins douce que le duo Vermilion présenté précédemment, My Plague est un véritable cri de rage, une déclaration de guerre à l’encontre d’une personne qui a largement dépassé les bornes.

Cette composition est présente sur le soundtrack du premier Resident Evil et bénéficie d’un clip mélangeant live du groupe et séquences du film. Il est amusant de noter la similitude entre les foules de zombies et les fans amassés devant la scène, faisant virevolter les membres du groupe qui slamment dans la fosse.

A souligner que cette version est un remix appelé « New Abuse Mix », composé à l’occasion pour le film et censurant les couplets les plus brutaux.

Pour les puristes dont je fais partie, voici la chanson originale non coupée accompagnée en suivant des lyrics pour mieux comprendre où ont été faites les coupes (j’ai mis en gras les parties censurées dans la version Resident Evil) :

I’m in conniptions for the final act you came here for
The one derivative you manage is the one I abhor
I need a minute to elaborate for everyone the
Everyday bullshit things that you have done

Your impossible ego fuck is like a
Megalomaniacal tab on my tongue
You fuckin’ touch me I will rip you apart
I’ll reach in and take a bite out of that
Shit you call a heart…

I don’t mind being ogled, ridiculed
Made to feel miniscule
If you consider the source, it’s kinda pitiful
The only thing you really know about me is…
…that’s all you’ll ever know

I know why you blame me (yourself)
I know why you plague me (yourself)

I’m turning it around like a knife in the shell
I wanna understand why, but I’m hurting myself
I haven’t seen a lotta reasons to stop it
I can’t just drop it
I’m just a bastard, but at least I admit it
At least I admit it

I know why you blame me (yourself)
I know why you plague me (yourself)

Kill you – fuck you – i will never be you
Kill you – fuck you – i will never be you
I can’t fuckin’ take it anymore
A snap of the synapse
And now it’s fuckin’ war
Kill you – fuck you – i will never be you