Vous le savez si vous lisez fréquemment le blog, je voue un culte tout particulier à Richard Garfieldnotamment pour avoir donné naissance à nombre de mes jeux préférés: Netrunner (et sa variante dérivée dans le monde Android), Vampire, Magic mais aussi RoboRally et King of Tokyo.

Ce dernier bénéficie d’un environnement ludique facile de prise en main, au gameplay profond et à l’univers colorée et loufoque.
Pour tout vous dire, mon avis n’a pas changé et je redécouvre à chaque partie King of Tokyo sous un angle de plus en plus technique, le jeu de base mêlant stratégie, bluff, prise de risque mesurée et bien entendu, chance.

Le créateur du jeu nous gratifie donc tout récemment d’une extension pour son jeu, qui va, à mon sens, révolutionner l’approche de nous avons de King, Cyber-Bunny et leurs copains.

Je ne reviendrais pas sur les règles mais, sachez, qu’initialement, vous pouviez choisir parmi six monstres, ceux-ci ayant les mêmes caractéristiques, seul le look les différenciant.

Grâce à Power Up!, chaque bête va gagner des évolutions spécifiques lui donnant ainsi un caractère propre et des forces particulières.

Chaque évolution peut être soit permanente (à l’égal des cartes pouvoirs achetées à la fin du tour) soit provisoire (comme les actions consommées juste après l’achat).
Au début de la partie, chaque joueur va mélanger devant lui face cachée les cartes évolutions propres à son monstre.
Et lors de la résolution des dés, si un joueur a obtenu 3 coeurs ou plus sur les dés, il pourra piocher la première carte évolution de son paquet en plus de résoudre l’effet des coeurs s’il est hors de Tokyo.

L’ajout stratégique est énorme puisqu’un monstre dominant les autres ne va plus avoir une place aussi confortable: les monstres qui vont se soigner massivement vont pouvoir se rebiffer d’autant plus et rendre ainsi la partie bien plus surprenante avec des retournements de situation inédits.

A noter également que l’extension introduit une nouvelle bête en la personne de Pandakai, qui, armé de son bambou, va tenter de dominer ses adversaires.

Power Up! propose également des variantes autour de ces évolutions avec pour l’une la possibilité de commencer avec une évolution de base sur la table ou bien de drafter toutes les évolutions afin de se préparer un paquet personnalisé avant le début de la partie, ajoutant ainsi un côté stratégique supplémentaire pour les hardcore gamers.

Le contrat en tout cas est respecté.

Richard Garfield offre à son jeu une extension riche en contenu, qui ne bouleverse pas les bases du jeu tout en permettant un renouvellement dans les parties.