On dit que je suis né le jour le plus froid du monde
on dit que je suis né avec le coeur gelé
on dirait même qu’on m’a porté à bout de ventre en haut de la colline qui surplombe la ville..ET SES CLOCHERS !

  • Dionysos – Le Jour Le Plus Froid du Monde

220px-LamecaniqueducoeurVoilà comment débute cette oeuvre majeure du groupe Dionysos et de son chanteur/écrivain/auteur Mathias Malzieu.
Au même titre que l’album Monsters in Love qui est lié au livre Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi, La Mécanique du Coeur connaît une double existence à la fois musicale et littéraire pour le plus grand bonheur des amateurs du groupe.

Pour vous résumer l’histoire déjà évoquée dans ce billet consacré à l’Homme sans Trucage, l’histoire commence à Edimbourg en 1874 où naît Jack.
Ce dernier vient au monde avec le coeur gelé et c’est au talent de Madeleine, docteur-sorcière que l’on dit folle, qu’il devra la vie grâce à une greffe in-extremis d’une horloge en guise de coeur.
L’ambiance est macabre, inquiétante et en même temps très fantaisiste, rappelant les univers déjantés et gothiques d’un Tim Burton.
Les descriptions sont prenantes avec ce sens poétique alternant entre mélancolie et humour propre à l’auteur.
Et les personnages sont attachants tout en provoquant un léger malaise chez le lecteur.

Le récit se déroule à la première personne, Jack étant le héros de ce roman qui se dévore beaucoup trop vite (son seul défaut!).
Ce même Jack que l’on retrouve dans Monsters in Love sous la forme de Giant Jack.
La Mécanique du Coeur est donc littéralement une préquelle à cet album, raison pour laquelle d’autres personnages vont surgir tel que Miss Acacia.

Et là, je ne vous parle que du côté livre, puisque le côté musical est une mise en scène talentueuse de cet imaginaire avec l’introduction grandiose et puissante qu’est Le Jour Le Plus Froid du Monde.

D’ailleurs, vous remarquerez que Mathias Malzieu n’est pas tout seul au chant et que ce n’est pas Babet qui l’accompagne mais Emily Loizeau incarnant le personnage de Madeleine.
Outre le fait que cet album raconte une histoire de a à z, c’est aussi l’occasion pour Dionysos de collaborer avec différents artistes qui vont prêter leur voix aux personnages du roman.

Et c’est ce qui rend cette oeuvre particulièrement attachante puisque les chansons n’ont jamais été aussi vivantes que ce soit à travers les variations de style portés par les artistes invités que par la mise en scène de ces moments de la vie de Little Jack à la recherche de Miss Acacia dont il est tombé éperdument amoureux.
L’on notera ainsi la fameuse chanson Cunnilingus, mon amour, qui mêle comme à l’habitude du groupe, horreur et  humour à travers le trio de voix Mathias Malzieu (jouant Jack), Rossy de Palma et Babet qui incarnent Anna et Luna, deux prostituées ayant offert au petit garçon le fameux hamster au nom si curieux.

Mais le centre de l’histoire reste l’amour compliqué vécu par Jack et Miss Acacia.
Cette dernière est jouée par Olivia Ruiz et la rencontre entre les deux enfants dans les rues d’Edimbourg est juste touchante à travers une communion chantée digne des plus belles comédies musicales.
Flamme à lunettes évoque à merveille cet amour naissant entre un garçon accidenté du coeur et une fille myope à l’extrême.
Auto-dérision propre au groupe sublimé par le duo Ruiz/Malzieu.
Délicieusement érotique dans l’écriture, cette ambiance reviendra dans Mademoiselle Clé où les paroles ont un sens des plus ambivalents.

A noter également l’excellente prestation de Grand Corps Malade dont je découvre le verbe comme le slam à travers son rôle de Joe, l’ennemi de Jack.
Le Thème de Joe campe un personnage sinistre, haineux et très inquiétant, incarnation parfaite de ce que l’on peut imaginer dans le roman.

Je pourrais en parler des heures mais je préfère vous laisser découvrir cette oeuvre majeure de Dionysos et de Mathias Malzieu tant dans le verbe que la musique.
En clôture, la sublime Tais-Toi Mon Coeur, déjà évoqué dans ce billet, mais qui prend tout son sens une fois les pages du livre parcourues:

Pour moi c’est l’heure de foutre à la poubelle
Mon cœur en bois et pour de bon,
C’est le crane serti d’étincelles
Que je viens donner ma démission.

Allez les oiseaux de mon corps,
Fermez vos becs gueules à passion
Les accidents d’amour à la pelle
Ne m’ont pas toujours donné raison

  • Dionysos– Tais-Toi Mon Coeur

Touchant, remuant, mélancolique…

A savourer sans modération🙂