Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toiLa semaine dernière, j’évoquais la Mécanique du Coeur, album/livre issus de l’imagination de Mathias Malzieu et de son groupe Dionysos.

Retour au source oblige, je voulais savoir ce qui se racontait dans Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi, second roman du chanteur du groupe, lié de manière plus ou moins lâche à l’album Monsters in Love précédemment critiqué ici.

Le contexte d’écriture du livre est lourd en émotions puisque Mathias Malzieu l’a écrit peu après le décès de sa mère.
Le thème principal sera de fait le deuil et sa difficulté à la dépasser pour continuer à vivre malgré la perte douloureuse de l’être aimé.
En effet, comme dans bon nombre de texte de l’auteur, cette oeuvre traite d’amour de bout en bout avec cette légèreté dramatique qui rend l’écriture touchante, particulièrement sensible à travers des métaphores qui parfois font sourire, d’autres fois pleurer.

Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi, c’est aussi le retour d’un personnage bien connu des amateurs du groupe: Jack.

Le fameux Jack dont le lecteur suit la naissance, la jeunesse et l’adolescence dans la Mécanique du Coeur, préquelle à Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi.
Jack a grandi au point de devenir un géant aux jambes accordéons avec un accent irlandais qui réconforte le héros de l’histoire.
Giant Jack apparaît pour partager son ombre avec l’auteur, lui offrir de quoi se remettre de cette perte en rêvant et en lisant.
Jack, docteur en ombrologie, va suivre les péripéties du héros, le protégeant, le conseillant et l’aidant à se relever pour poursuivre sa route.
C’est un personnage clé mi terrifiant, mi sympathique et ses apparitions sont autant d’occasions pour l’auteur de remettre en cause son deuil, de se confronter à la réalité mais également de rêver.

Jack, c’est aussi ce thème chanté dans le livre par le géant et le héros dans un duo endiablé, parfait extrait de Monsters in Love.

D’ailleurs, les amateurs de l’album seront sans doute déçu de constater que livre et album sont bien différents.
Là où la Mécanique du Coeur version musicale est un quasi copié-collé des événements décrits dans la version littéraire, Monsters in Love est surtout la transcription imagée des histoires que Jack remet au héros pour l’aider à dépasser sa souffrance.

Par ailleurs, Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi a un côté bien plus intimiste que La Mécanique du Coeur et se présente plus comme une lettre écrite à l’au-delà.
Les aspects fantasmagoriques ne laissent pas la sensation de conte ressentie dans le livre suivant.
Il s’agit surtout de faire son deuil dans l’écriture à travers des images puissantes et prenantes, des envolées lyriques dans les étoiles, au plus profond de la nuit, jusqu’aux limites de la vie et de la mort.

Le lecteur s’infiltre dans cet univers personnel avec silence et révérence de peur de casser quelque chose et c’est avec un certain plaisir teinté de souffrance que l’on savoure la patte littéraire de Mathias Malzieu tout en réécoutant Monsters in Love qui vient mettre des couleurs aux histoires contées par Jack.

La chanson Neige prend d’ailleurs tout son sens grâce au livre.
Dramatique à souhait, elle illustre parfaitement ce qui se déroule dans Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi.
Je la remets parce que cette composition mérite d’être partagée et réécoutée encore et encore!

Je n’en dirais pas plus, pour ne pas vous gâcher le plaisir purement émotionnel qui se dégage de ce récit.

Cette oeuvre est à découvrir au plus vite, si ce n’est pas déjà fait😉