Epica_Design_Your_UniverseSi ce blog est en jachère depuis quelques semaines, ce n’est pas pour autant que je l’ai oublié et même si le désir d’écrire n’est plus exactement la même, il arrive que certaines émotions poussent et donnent envie de partager un coup de cœur musical que je traîne depuis plusieurs années sans jamais l’avoir exprimé de manière claire et structuré.

Je suis un grand fan devant l’éternel du groupe Epica, en témoigneront les nombreux billets publiés sur cet espace, et il y a un album que je n’ai jamais abordé ici non par faute d’envie mais surtout parce que je ne parviens toujours pas, à ce jour, à coucher par écrit de manière intelligible la beauté de cette oeuvre.

Design Your Universe est, à mon sens, l’album « parfait » du groupe. Ses compositions sont profondes, achevées, véhiculent des émotions puissantes et complexes et les lyrics sont subtiles à souhait.

Pour ce billet, je souhaitais faire un focus particulier sur Tides of Time.

Le texte est puissant, empreint de cette mélancolie tendre et sensuelle basée sur des souvenirs qui hantent jusque dans la chair avec cette sensation fugace que le temps a balayé ces instants mais que ceux-ci ne se sont malgré tout pas envolés, qu’ils restent en suspens quelque part, dans la mémoire, au détour d’un regard, dans un souffle ou un frôlement.

Ces lyrics sont soutenus par un thème instrumental qui monte en puissance à mesure que l’émotion se déverse et atteint un crescendo qui prend aux tripes et fait facilement monter les larmes aux yeux. C’est une plongée dans les profondeurs d’un souvenir, d’une relation humaine précieuse, toujours présente et que même le temps ne pourra jamais vraiment altéré car ce souvenir prégnant est gravé dans l’âme et dans le corps.

Cette composition est quelque part une forme de madeleine de Proust…

Je n’en dis pas plus et vous laisse découvrir (ou re-découvrir) cette chanson avec ses lyrics…

You were always there to hold my hand
When times were hard to understand
But now the tides of time have turned
They keep changing

Seasons range, but you remain the same
A steady heart, a sun to rain
You’ll be the light that’s shining bright
High above me

Autumn gold losing hold
We are leaves meant to fall
There’s a meaning to all that fades

Freezing winds were stayed by warming words
To touch your healing to the hurt
I’ll treasure every lesson learned to the embers

Fight her face
Wash his pain

Fire fails, blushes pale
We will answer the call
There’s a meaning to all

Seeds of eulogy to sow along with dreams
Fill the need that can leave us grieving alone

Frail is our beauty in the end
But all we count is sentiment

A memory stays to guide the way, and whisper
Don’t lose sight, don’t deny
We are leaves meant to fall
There’s a meaning to all our

Seeds of eulogy to sow along with dreams
Fills the need that can leave us grieving alone
A symphony resounding in our minds
Guides us through what we knew would come all a long

Sometimes I feel I don’t have the words
Sometimes I feel I’m not being heard
And then I fear I’m feeling nothing more

Sometimes I feel I don’t want this change
I think we all have to rearrange
And now I feel there’s no one losing me

Seeds of eulogy to sow along with dreams
Fill the need that can leave us grieving alone
A symphony resounding in our minds
Guides us though
As you hear me
As you do,
As you need me

Making true

What we knew would come all along