14358973_1768970123359936_2064193230955850350_n

© Roxane Soussiel Photography – Après le Clan – La Vigie

L’an passé, j’ai participé à un projet photographique intitulé Oni vs Cybèle où j’ai eu la chance de pouvoir servir de modèle en tant qu’Oni. L’artiste-photographe à la base de cette idée, c’est Roxane Photos et aujourd’hui, je vous propose par cette rencontre de plonger dans son univers complexe, torturé et très esthétique !

Un univers noir et blanc

Roxane Photos, c’est plus de quinze ans d’histoire photos et, sans rentrer dans le détail de son parcours, je peux vous résumer ce qu’il s’est passé durant cette année écoulée avec entre autre l’aboutissement d’un joli projet, Après la Fin – Le Clan, qui a réuni pas moins de 9 modèles, une maquilleuse, deux logisticiens émérites et bien sûr notre photographe préféré. J’aime bien le teasing, alors nous allons d’abord explorer les œuvres passées de l’artiste !

Oni vs Cybèle, un duel mythique

11823029_10153460861673895_4693444318072498057_o

© Roxane Soussiel Photography – Oni vs Cybèle

Cette série de photos prises l’année dernière met en scène l’affrontement titanesque entre un Oni échappé de quelques dimensions infernales et Cybèle, déesse ambivalente aussi bien connue pour sa bienveillance que pour sa cruauté. L’affrontement donnera naissance au Chercheur de Vérité, nouvelle écrite à quatre mains par les deux modèles (Galatée Antakathena et votre serviteur).

Alexblog en parle d’ailleurs sur son blog dans un billet invité du plus bel effet.

Sanctificari Festum, quand les anges pleurent de terreur

11904654_1629525847304365_1657240438680830144_n

© Roxane Soussiel Photography – Santicficari Festum

Un prêtre pervers et défroqué qui se décide à passer à l’acte en torturant et en dévorant un ange capturé pour l’occasion…

Voilà le pitch effrayant de cette série qui voit la collaboration entre Guillaume Lemaître, écrivain de fantastique/horreur et notre artiste photographe. Le résultat est à la hauteur de la promesse avec un noir et blanc qui met parfaitement en valeur la scène.

Roxane et Guillaume confient d’ailleurs leurs impressions sur ce shooting chez Alexblog !

Contrôle-Moi, quand la jalousie prend le pas sur la raison

11951958_1629528013970815_6523246596511147361_n

© Roxane Soussiel Photography – Contrôle-moi

L’univers n’a plus rien de fantastique pour le coup et nous plonge dans les affres de la jalousie avec ce trio en tout point pervers où l’on ne sait pas qui contrôle qui : jeu de regards, surprises, déceptions et finalement violence ; une mise en scène des obsessions humaines à vouloir contrôler l’autre jusque dans sa sexualité.

Roxane et ses trois modèles partagent leurs réflexions sur ce shooting toujours sur le blog de l’excellent Alexblog !

Prédation, rencontre avec l’horreur brute

11933449_1629529853970631_5867778222853916698_n

© Roxane Soussiel Photography – Prédation

Meurtre, nécrophilie, viol, cette série photos explore les travers les plus sombres de l’être humain et les mots peinent à traduire ce que l’on peut ressentir face à ce shooting.

Après la fin

12744219_1686811928242423_2426184972559221152_n

© Roxane Soussiel Photography – Après la fin

Le dernier projet photo en date a permis à Roxane Photos de travailler avec un cascadeur professionnel de talent en la personne de Hugo Bariller et cela donne cette série de shooting mettant en scène un homme seul dans un environnement post apocalyptique, après l’effondrement de la civilisation telle que nous la connaissons.

Hugo y interprète un personnage touchant qui donne envie d’en savoir plus sur cet univers qui semble d’une grande richesse !

Après la fin – le Clan

14359052_1770360343220914_4431128193401258817_n

© Roxane Soussiel Photography – Après la fin : le clan – Le jugement

Nous venons au cœur de notre billet avec ce qui constitue l’actualité même de Roxane Photos à savoir ce rassemblement exceptionnel de 9 modèles autour de notre photographe pour une suite épique à cette série avec Hugo Bariller.

S’il fallait retenir des éléments clés de ce shooting, voici ce qu’il y aurait :

  • Le retour d’Hugo en tant que chef du clan
  • La participation de Kourros, chanteur du groupe Incry (A écouter de toute urgence, c’est juste un délice ! )
  • La présence brûlante de l’excellente Näa Doll, modèle spécialisée dans les danses de feu
  • L’écriture du pitch de la séance par Guillaume Lemaître (également modèle sur le shooting)
  • 9 modèles venant de tout horizon !
  • 39 photos au total à découvrir sur l’album !

Et pour votre plaisir, voici le pitch signé par Guillaume, notre auteur favori :

Au cours du 21e siècle s’est enclenchée l’inversion des pôles terrestres. Cette inversion du champ magnétique commencée depuis plusieurs décennies a plusieurs conséquences sur la planète.
Toutes les technologies humaines utilisant le champ magnétique sont hors service.
La planète est constamment soumise à des radiations, des vents solaires et des bombardements cosmiques provoquant des mutations sur toutes les espèces du globe.

La chute de la civilisation entraine une balkanisation des populations qui se nomadisent ou se battent pour des parcelles — souvent ridicules — de territoire. Une culture du clan se développe amenant dans son sillage la résurgence de cultes protomonothéistes qui se mélangent entre eux et avec les obsessions apocalyptiques de cette époque.

C’est dans ce contexte que Ronin, un farouche individualiste, va devoir temporairement s’allier à un clan afin de contrer une menace commune.
Le clan en question s’est récemment installé dans une clairière et compte beaucoup de membres aux capacités et mœurs singulières.

La menace est un clan rival particulièrement porté sur le mysticisme et le prosélytisme par les armes. Il est mené par un gourou au corps mangé par les tatouages et les cicatrices.
Ronin qui a réussi à leur échapper de justesse avant de se retrouver capturé par des membres du clan de la clairière, fait comprendre à ces derniers qu’il leur sera plus utile vivant que mort. Il échappe à l’exécution en affichant ses talents de guerrier.

Une bataille s’engage.

Les personnages proposés par Guillaume (note de Nhetic : je vous laisse retrouver qui est qui dans les photos du shooting):

14495452_1771563723100576_5153836128784504874_n

© Roxane Soussiel Photography – Après la fin : le clan – La pythie

Näe :

Une pythie (partiellement ?) albinos. Chacune de ses visions la rend plus faible physiquement, mais augmente ses pouvoirs psychiques. Ses cheveux et sa peau perdent en éclat après chaque prédiction. Aidée d’autre membre de sa meute, elle convoque le feu, via des danses, des jonglages et autres rammsteineries.

14446117_1769936633263285_715643820022040304_n

© Roxane Soussiel Photography – Après la fin : le clan – Loki

Raena & Sephir :

Une mage qui traine toujours avec elle un esclave tenu en laisse. Celui-ci (Sephir) a l’air pathétique dans cet état, mais devient un berseker surpuissant en ingérant une drogue à base de plante conçu par sa maitresse. Sephir est pitoyablement loyal à celle-ci (quelque soit sa forme) quand bien même Raena  l’utilise uniquement comme un pion.

14368636_1768970103359938_3739928863169574688_n

© Roxane Soussiel Photography – Après la fin : le clan – La menace

Malekh :

Le crâne rasé, le visage et les mains bardés de tatouages mélangeant symboles païens et ésotériques. Le reste de son corps est couvert de cicatrices d’automutilations. Il a le don de créer des illusions visuelles et sonores chez la plupart des humains, notamment faire parler ses tatouages. Beaucoup le prennent pour un prophète et le suivent dans sa funeste quête. Malekh, lui-même a fini par croire à son propre délire, tant il s’est gargarisé de son pouvoir. Lui et ses adeptes pratiquent le cannibalisme et le sacrifice humains pour les dieux, en choisissant les prisonniers les plus récalcitrants à la conversion.

© Roxane Soussiel Photography - Après la fin : le clan - La menace

© Roxane Soussiel Photography – Après la fin : le clan – Flammes et silicium

Ronin :

Un samurai cyberpunk. Ancien hacker devant s’adapter dans un monde privé de tout réseau fonctionnel. Spécialisé dans le maniement d’armes japonaises diverses. Il a des implants dysfonctionnels avec des câbles et des augmentations physiques visibles, mais cassés. Son physique fait penser à une version plus propre et sobre du héros de TETSUO (Tsukamoto). Particulièrement nostalgique de l’Ancien Monde, il a beaucoup plus de mal que certains à s’adapter à cette époque qu’il estime régressive. Lui qui idéalisait le Japon féodal dans le monde moderne, le voilà qui regrette la modernité dans une époque évoluant vers le féodal.

Et en bonus, quelques personnages écrit par votre serviteur :

14317618_1768970240026591_2146151342878574070_n

© Roxane Soussiel Photography – Après la fin : le clan – Les chasseuses

Joe

Joe émergea de la forêt non loin du campement. Depuis l’effondrement de la civilisation, elle rôdait de clan en clan, à la recherche de ses origines. La communauté qu’elle venait d’intégrer lui convenait largement… pour l’instant, du moins. L’étrange et charismatique Val menait d’une poigne ferme mais douce l’ensemble du clan et cela convenait à Joe. Elle y retrouvait ses racines quelque part et elle ne savait pourquoi mais un surnom revenait sans cesse dans sa mémoire depuis qu’elle avait rejoint le clan. « Rùna aux cheveux de blé ». Elle se gardait bien d’en toucher mot à qui que ce soit. Le culte de Freya était revenu en force après la chute et ses suivants inondaient les plaines de leur fanatisme frénétique. Dans le flou de ces souvenirs, le culte rendue à cette déesse se révélait moins extrémiste…

Elle tâta sa gibecière encore chaude du dernier lapin abattu d’une flèche. Il lui en faudrait plus pour nourrir le campement, d’autant plus qu’une nouvelle « recrue » avait rejoint le clan. Joe le trouvait étrange, incapable de cerner le personnage. Pourquoi portait-il des implants de la sorte directement greffés sur ses membres ? Pourquoi s’encombrait-il d’une arme aussi désuète que l’épée alors qu’un arc et une flèche étaient bien plus efficaces ?

Du haut de la butte, elle avait une vue plongeante sur la cage où ce « Ronin » était retenu. Val, par précaution, préférait le garder isolé dans l’attente de l’introduire aux autres membres du clan.

14368740_1768970210026594_3322306591408832410_n

© Roxane Soussiel Photography – Après la fin : le clan – Confrontation

Jones

Jones caressa avec une affection toute paternelle sa guitare. L’instrument rescapé de la Chute tenait à ses yeux une place toute particulière. Une relique d’une époque passée. Il y voyait une famille, des amis, peut-être même de l’amour.

Il se souvenait de ce mutant qui avait tenté de lui arracher. Tout en nettoyant avec attention son instrument, il ressentait encore le craquement des os de l’humain altéré sous ses poings. L’odeur de sang vicié remontait et quelque part, cette sensation le plongeait dans une frénésie sanguinaire qu’il expérimentait de plus en plus souvent ces derniers temps dès qu’on le contrariait.

Val l’avait trouvé reclus dans cette grotte au fond de la forêt et il s’était laissé persuader d’en sortir pour se joindre à ce clan disparate. Jones retrouvait ce plaisir simple d’être adulé. Cela lui rappelait ces moments de gloire avant la Chute. La scène s’enflammait sous ses rifs déments de guitare et personne ne trouvait à redire sur ses talents extraordinaires…

14358763_1770360506554231_1217323533062766179_n

© Roxane Soussiel Photography – Après la fin : le clan – La chasse

Celia

Déjà quelques semaines que Celia participait à la vie active du clan et pourtant, elle peinait à trouver sa place. Volontaire, elle obéissait aux moindres ordres de Val et pour autant, elle ne savait toujours pas sur quel pied danser.

Sa dernière tâche en date l’exaspérait mais elle patientait. Elle suivait discrètement depuis plusieurs heures Joe. La chasseresse aux cheveux blonds lui donnait du fil à retordre tant elle se fondait avec talent dans la forêt. Val ne faisait pas confiance à cette femme. Même si elle alimentait le clan en gibier, Val avait confié à Celia qu’elle soupçonnait Joe d’être à la solde d’un clan rival voulant les faire tomber.

Inquiète, terrifiée de revivre ce qu’elle avait subi après la Chute, Celia avait pris pour argent comptant ce que lui racontait Val et avait plongé à corps perdu dans cette surveillance de tous les instants. Le clan comme sa dernière famille, à protéger jusqu’au bout et par tous les moyens…

Au  sujet de ce travail de pré-écriture, cela devait surtout servir de lignes directrices pour les modèles sans être pour autant une entrave à la créativité de Roxane et de ses modèles.

Sans rentrer dans les détails, pour avoir été modèle  dans cette séance shooting exceptionnel, je peux vous assurer que nous avons pris plaisir à jouer ces personnages sous l’objectif attentif et bienveillant de notre artiste photographe qui a su nous pousser avec talent vers ce que nous pouvions donner de mieux en tant que modèle.

Et pour clore cette longue présentation, c’est pas moins de 39 photos que vous découvrirez sur l’album d’Après la fin : le clan !

Un bonus making of

Nous avons eu la chance d’avoir Manon, modèle mais aussi photographe making of qui a pris quelques clichés qui vous montreront les coulisses du shooting.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Également à saluer Andie Ella, maquilleuse de talent qui est parvenue à mettre en valeur chacun d’entre  nous !

Jetez un œil à sa chaine Youtube, vous devriez être très agréablement surpris !

Des séries photos qui prennent aux tripes

Et ce n’est qu’un aperçu du travail de Roxane Photos :

Vous l’aurez compris, il s’agit d’une artiste photographe à suivre. Ses projets innovent et méritent d’être diffusés et connus !

N’hésitez pas à partager autour de vous et à donner vos impressions dans les commentaires !