cyberpunk_jin_by_aspectusfuturus-d7s76k5

Cyberpunk Jin ©2014-2016 AspectusFuturus

Deus Ex Machina, Ex Nihilo ou encore Le Monde pour Ennemi.

Ces trois  titres vous disent peut-être quelque chose.

Si ce n’est pas encore le cas, suivez le lapin blanc (enfin les liens ^_^) et vous en saurez déjà sûrement plus.

J’aime le cyberpunk, eu égard beaucoup de liens mais aussi mes contributions via Pirastim aux nouvelles dans ce type d’univers.

Je vous livre ici une expérience toute personnelle de micro-nouvelles, en format épisode que vous pouvez lire d’un coup ou de manière indépendante ! Le premier opus, 46 seconds, peut être lu par ici, le second, Copywriter est par ici  et le troisième, Snapped vous attend par là!

A vous de me dire ce que vous en pensez et de partager autour de vous si cela vous plait !

Bonne lecture 🙂

DRUGS INJECTED

Sa visière vibra et il sentit les neurotoxines se répandre dans ses veines. L’ivresse montait à toute allure. Ses muscles frémissaient et ses mâchoires se contractèrent. Silent Jack rêvait du moment où sa vibrolame glisserait dans le corps de son adversaire. Au loin, la foule acclamait déjà les champions de l’arène. Du sang pour le peuple, des crânes et des morts pour ses élus. Jack avança le long du couloir obscur. La lumière à son extrémité l’aveuglait. Briser le mur de l’anonymat et devenir à nouveau ce dieu révéré dans ce lieu sordide et jusque dans les chambres d’où on le regardait à travers le réseau. Silent Jack et son épée brutale mais silencieuse.

On le bouscula. Il jura, la main posée sur sa garde. Le garçon s’élançait devant lui vers le point lumineux. Encore quelques mètres… Jack s’arrêta. Le choc électrique cueillit le jeune homme en plein vol et le corps carbonisé finit de crépiter, perdu entre les ténèbres et la lumière.

Seuls ceux dont la puce portait l’autorisation pouvaient entrer dans la zone de combat. Et ce soir, Jack faisait partie des élus.

PERMISSION GRANTED

En lettres vertes sur sa visière. Depuis combien de temps vivait-il dans l’obscurité ?

Il ne savait plus, constamment branché à la réalité virtuelle, se prenant pour un démon combattant une déesse, encore et encore sans jamais parvenir à dominer sa colère ni ses pulsions. Une bête enchaînée domestiquée par les drogues. Avide de dévorer le monde, de posséder ses habitants mais réduit à n’en être que le jouet dans des combats dépourvus de sens.

Il raffermit sa prise sur son épée, jouissant des micro décharges dans son avant-bras. La lame tuerait à coup sûr son adversaire dès la première découpe. Le geste parfait, pratiqué jusqu’à devenir une fatalité évidente pour tous ses opposants.

SILENT JACK VS DESPERADO JAMES

L’annonce flottait au dessus du ring au centre d’un vaste amphithéâtre. Certains disaient qu’il s’agissait d’un lieu anciennement appelé université où l’on dispensait savoir et connaissance. A présent, l’on s’y adonnait à l’assouvissement des pulsions les plus basses de l’être humain. Jack laissa sa vue augmentée s’habituer à cette nouvelle lumière. Il ne se souvenait pas de sa vie d’avant mais savait qu’il œuvrait pour ce qu’il faisait le mieux : tuer et ne pas l’être.

Le blondinet à peine plus grand que lui, souriait avec confiance, caressant presque amoureusement les crosses des deux automatiques qui pendaient à sa ceinture. Arme blanche contre armes à feu : aucune chance pour ce gamin. Jack sourit intérieurement. Ses réflexes augmentés par la drogue et génétiquement modifiés lui prodiguaient une célérité supérieure à bien de ses adversaires.

HAJIME !

Signal lancé, Jack s’élança, prêt à dégainer sa lame pour en finir du premier coup. Contre toute attente, James s’écarta bien plus vite qu’il n’aurait pensé. Ses mains devinrent floues et Jack se retrouva criblé de balles dans la cuisse gauche. Il grogna, plus agacé d’avoir manqué son coup que d’avoir été touché.

La rage prenait peu à peu possession de son être et sa lame crépitait d’arcs électriques à mesure que sa colère montait. Le tireur blond fit deux pas en arrière. Trop tard, Jack rentrait dans son périmètre, lame dégainée, prête à trancher…

Éclat de rire de Desperado James et dépit de Jack. Un pas de côté au dernier moment et la lame s’abîmait dans le vide bien loin de sa cible. Nouvelle volée de balles cette fois-ci dans le bras ne tenant pas l’épée. Le pistolero torturait sa victime, bête mise à l’agonie dans une corrida populaire.

L’épéiste considéré comme émérite fulminait. La douleur commençait à se faire sentir malgré les drogues et sa vitesse diminuait au fil des blessures.

FORBIDDEN INJECTION DETECTED

Sa visière se brouilla et un visage pixelisé aux traits indistincts s’imposa. Au même instant, il sentait se diffuser dans son sang une dose de drogues aux effets jusqu’alors inconnus.

« Jack, ceci est un gage de mon admiration pour tout ce que tu fais. Écrase ton adversaire et je te proposerai quelque chose que tu ne pourras pas refuser… J. »

Les blessures saignaient toujours mais celles-ci n’entravaient plus l’épéiste silencieux. Ses mouvements fluides retrouvaient ces élans méditatifs qui terrifiaient tant ses adversaires. Il avançait résolument vers James, balayant les balles grâce aux arcs électriques laissés par sa danse de sabre. Le desperado recula encore et encore jusqu’à se trouver acculé au bord du ring. D’un rire sans âme, presque désespéré, il visa Jack entre les deux yeux. Le samouraï cybernétique s’élança vers la mort. La drogue inconnue accélérait ses réflexes au-delà de ce qu’il connaissait. La balle semblait si lente qu’il la dévia du plat de son sabre avant de l’abattre sur son adversaire. La liesse de la foule manqua de le renverser.

FREE YOURSELF

Le mystérieux J. accompagna ces lettres imprimées sur la rétine de Jack d’un message vocal :

« Libère-toi et je te rendrais tes souvenirs en échange d’un contrat à exécuter pour moi… J. »

Ses souvenirs, en avait-il eu un jour ?

Il sombra dans l’inconscience bercée par l’idée saugrenue de retrouver ses racines…

Lisez la suite !