rage_against_the_machine_killing_in_the_name

Seconde chanson du premier album de Rage Against The Machine, Killing in the Name est sortie en 1993 et a quelque peu bouleversé le paysage musical américain. Les covers ne manquent pas comme nous allons le voir dans le billet de cette semaine…

Du metal alternatif engagé

Ce qui caractérise cette chanson de ce groupe classé rap/metal alternatif, c’est son engagement très violent dans les paroles soutenues par une composition musicale agressive et puissante.

Rappelez-vous :

Toute envie de poggoter ne serait que purement optionnelle😉

Des lyrics emplies de colère

Contextualisons un instant cette chanson qui est une dénonciation claire et nette des liens de l’époque entre les pouvoirs américains et le Ku Klux Clan.

A noter que le clip de cette chanson a été interdit un temps sur les chaînes américaines de part son caractère subversif et sans concession face au pouvoir en place.

Killing in the name of!
Some of those that work forces, are the same that burn crosses (4 times)
Huh!

Killing in the name of!
Killing in the name of

And now you do what they told ya (11 times)
But now you do what they told ya
Well now you do what they told ya

Those who died are justified, for wearing the badge, they’re the chosen whites
You justify those that died by wearing the badge, they’re the chosen whites
Those who died are justified, for wearing the badge, they’re the chosen whites
You justify those that died by wearing the badge, they’re the chosen whites

Some of those that work forces, are the same that burn crosses (4 times)
Uggh!

Killing in the name of!
Killing in the name of

And now you do what they told ya (4 times)
And now you do what they told ya, now you’re under control (7 times)
And now you do what they told ya!

Those who died are justified, for wearing the badge, they’re the chosen whites
You justify those that died by wearing the badge, they’re the chosen whites
Those who died are justified, for wearing the badge, they’re the chosen whites
You justify those that died by wearing the badge, they’re the chosen whites
Come on!

Yeah! Come on!

Fuck you, I won’t do what you tell me! (16 times)
Motherfucker!
Uggh!

Une telle révolte a trouvé écho dans de nombreuses reprises dont je vous ai concocté une petite sélection.

Killing in the Name en mode retro

Des covers étranges

Last but not the least

Clôturons cette série de covers par un de mes chouchous, Leo Moracchioli de Frog Leap Studios

Très fidèle à l’originale, l’on retrouve la colère et la rage de la composition des Rage Against The Machine.

Une chanson trans-générationnelle

En 23 ans, cette composition a su s’imposer en exprimant une rage profonde, une colère énergique contre les injustices et pourrait encore s’appliquer à de nombreuses situations actuelles.

Connaissez-vous d’autres reprises de cette excellente chanson ?