© Roxane Soussiel Photography – Songe printanier – Aubade forestière

Avec le printemps, le retour de l’écriture à travers Songe printanier, œuvre photographique de Roxane Photos à laquelle j’ai eu la chance de pouvoir participer en tant que modèle. Pour rajouter un peu de piment à cette série de photographies et rendre hommage à cette création artistique, je me suis amusé à écrire une mini histoire illustrant ces différentes scènes printanières où un faune et une elfe se rencontrent dans un bois caché !

Retrouvez l’ensemble  des photos sur la page de Roxane, laissez votre avis et partagez autour de vous ses albums si son œuvre  vous plait !

Bonne lecture 😉


Son regard de braise se porta sur l’horizon et elle inspira profondément avant de rentrer au chaud dans la vaste salle commune. Le printemps approchait et elle en sentait déjà les prémisses. Même si son âge restait impossible à estimer, elle souffrait à chaque changement de temps, vestiges d’anciennes fractures subies au fil des années.

Pour les villageois de Moulin, Chana était intemporelle. Certains la connaissaient depuis plus d’une trentaine d’années et seuls eux vieillissaient là où son visage conservait l’éclat et le teint d’une jeune femme de vingt ans.

Personne ne posait de question car chacun savait que la pérennité et la paix régnaient dans le village grâce à cette femme sévère mais juste, intransigeante mais aimante.

Les enfants attendaient avec impatience l’histoire au pied de la cheminée. Les derniers rayons de soleil illuminaient de cette lumière rasante les plaines battues par les vents.

Une chouette égarée chantait avec douceur, ses hululements accompagnant les pas mesurés de Chana dans la vaste pièce, ses cheveux aile de corbeau réunis en une natte qui lui donnait un air étrangement enfantin.

Elle s’assit face aux enfants, les sourcils légèrement froncés. Il ne fallait pas plus pour que les enfants, impatients, cessent tout bruit. Pendus à ses lèvres, ils attendaient avec calme et respect. Une petite fille âgée de huit ans tout au plus osa briser le silence.

“Chana, quelle légende nous raconteras-tu ce soir ?”

Un sourire malicieux passa sur les lèvres de la jeune femme et elle répondit dans un souffle de sa belle voix grave et musicale :

“Le printemps approche et je suis certain que vous ne connaissez pas l’histoire de Lupercus perdu en Alfheim…”

Les enfants buvaient les paroles de Chana avec avidité.

Elle sourit encore et poursuivit avec amusement son récit.

Lire la suite