Latest Entries »

Ce titre à peine provocateur m’est venu en pensant à la fameuse citation de Peter Thiel à propos de l’évolution technologique car depuis Blade Runner premier du nom, nous attendons toujours les voitures volantes et qu’à ce jour nous n’avons eu que 140 caractères (bon 280 à partir d’aujourd’hui mais ce n’est pas le sujet)

Pour contextualiser, je tombe sur cette vidéo:

Je ne le cache pas et je n’en ai pas honte : je suis féministe même si je suis un homme blanc cisgenre et d’une orientation sexuelle qui ne regarde que moi.

Cela étant, n’avez-vous pas l’impression que cette vaste campagne pour intégrer l’écriture inclusive à toutes les sauces au point que certains médias (que j’apprécie) le revendiquent est un vaste enfumage pour faire oublier des choses toutes aussi graves qui se déroulent ici en France et continuent d’éborgner continuellement le droit des femmes ?

Le féminisme comme outil de diversion

Petit retour en arrière sur les derniers évènements en date.

Le 1er octobre,  une tuerie de masse a lieu à Las Vegas avec 59 morts au compteur. Le débat sur la libre circulation des armes aux États-Unis reprend de plus belle pour être éclipsé assez rapidement par un autre scandale sordide.

Le 5 octobre, un secret de polichinelle est éventé par le New York Times et les actes de harcèlement sexuel du désormais tristement célèbre Harvey Weinstein gagnent à être dévoilés à travers le hashtag #MeToo lancé par l’actrice Alyssa Milano. Les témoignages pleuvent et offrent un espace cathartique évident.

Cela tombe très bien : le débat sur la libre circulation des armes devenait problématique et il convenait de trouver une nouvelle tactique de diversion pour évacuer le problème rapidement et proprement tout en se donnant bonne conscience.

#Balancetonporc et après ?

Dans la foulée le 13 octobre, la journaliste Sandra Muller lance le  hashtag #balancetonporc pour dénoncer en France harcèlements et agressions sexuelles.

Comme pour #Metoo la communauté s’engage et la parole est libérée dans l’emballement médiatique que cela génère.

S’ajoute 14 jours plus tard le 06 anti-relou pour lutter contre le harcèlement de rue qui sera désactivé en urgence suite à une attaque de membres du forum 18-25 de jeuxvideo.com.

La journaliste Nadia Daam se trouve à son tour harcelée et agressée par cette même communauté pour avoir osé parler de cette dernière affaire (et harceler comme troller n’ont jamais été des méthodes pour faire part d’un point de vue divergent)

Une belle spirale de haine où les communautés continuent de se radicaliser encore plus que ce soit du côté féministe ou anti-féministe. Après tout, l’élection de Trump, c’était il n’y a qu’un an et il n’y a pas de raisons de tirer de leçons…

Vers un féminisme réellement inclusif ?

Voilà, nous sommes en 2017. Nous voulions l’égalité des genres et nous avons eu le langage épicène.

Qu’est-ce qui a vraiment dérapé ?

La radicalisation y est sans doute pour beaucoup. Cultiver des espaces publics non-mixtes ne peut que reproduire la ségrégation genrée orchestrée par des hommes par le passé. Déterminer le droit à la parole d’une personne selon son genre, son origine ethnique ou la couleur de sa peau ne peut que conduire à l’exclusion et au communautarisme si délétère pour une démocratie réellement ouverte à toutes et à tous.

Je l’ai déjà écrit dans ces colonnes : refuser de comprendre son opposant et le ranger directement dans une case sans ne plus vouloir le considérer comme un être humain (c’est-à-dire une personne avec laquelle l’on interagit), cela revient à aller stupidement mettre le feu à des voitures civiles de policiers.

Ou bien se déclarer homosexuelle par « engagement féministe », mais aussi par haine des hommes tout en alimentant les théories homophobes qui prétendent que l’homosexualité est un choix.

Et cela ne fait qu’alimenter le discours et l’eau au moulin des anti-féministes de tout bord.

Méfiez-vous d’ailleurs : ils sont bien parvenus à mettre au pouvoir aux États-Unis un président masculiniste.

Rien ne dit que ça ne se passera pas en France à terme et nous aurons, en tant que féministes, notre responsabilité dans ce possible drame…

Publicités

© Roxane Soussiel Photography – Songe printanier – Aubade forestière

Avec le printemps, le retour de l’écriture à travers Songe printanier, œuvre photographique de Roxane Photos à laquelle j’ai eu la chance de pouvoir participer en tant que modèle. Pour rajouter un peu de piment à cette série de photographies et rendre hommage à cette création artistique, je me suis amusé à écrire une mini histoire illustrant ces différentes scènes printanières où un faune et une elfe se rencontrent dans un bois caché !

Retrouvez l’ensemble  des photos sur la page de Roxane, laissez votre avis et partagez autour de vous ses albums si son œuvre  vous plait !

Bonne lecture 😉


Son regard de braise se porta sur l’horizon et elle inspira profondément avant de rentrer au chaud dans la vaste salle commune. Le printemps approchait et elle en sentait déjà les prémisses. Même si son âge restait impossible à estimer, elle souffrait à chaque changement de temps, vestiges d’anciennes fractures subies au fil des années.

Pour les villageois de Moulin, Chana était intemporelle. Certains la connaissaient depuis plus d’une trentaine d’années et seuls eux vieillissaient là où son visage conservait l’éclat et le teint d’une jeune femme de vingt ans.

Personne ne posait de question car chacun savait que la pérennité et la paix régnaient dans le village grâce à cette femme sévère mais juste, intransigeante mais aimante.

Les enfants attendaient avec impatience l’histoire au pied de la cheminée. Les derniers rayons de soleil illuminaient de cette lumière rasante les plaines battues par les vents.

Une chouette égarée chantait avec douceur, ses hululements accompagnant les pas mesurés de Chana dans la vaste pièce, ses cheveux aile de corbeau réunis en une natte qui lui donnait un air étrangement enfantin.

Elle s’assit face aux enfants, les sourcils légèrement froncés. Il ne fallait pas plus pour que les enfants, impatients, cessent tout bruit. Pendus à ses lèvres, ils attendaient avec calme et respect. Une petite fille âgée de huit ans tout au plus osa briser le silence.

“Chana, quelle légende nous raconteras-tu ce soir ?”

Un sourire malicieux passa sur les lèvres de la jeune femme et elle répondit dans un souffle de sa belle voix grave et musicale :

“Le printemps approche et je suis certain que vous ne connaissez pas l’histoire de Lupercus perdu en Alfheim…”

Les enfants buvaient les paroles de Chana avec avidité.

Elle sourit encore et poursuivit avec amusement son récit.

View full article »

internet_failure_lolcat
Les algorithmes dominent à présent nos vies au point que l’on incrimine volontiers nos bulles de filtrages, responsables partiels de l’élection du nouveau président américain Donald Trump.

Cela dit, dans quelle mesure ces mêmes algorithmes ont-ils un impact sur notre vie amoureuse à l’heure du tout numérique ?

Petit retour dans le temps (qui ne va pas me rajeunir au passage ^_^ )

View full article »

Transcendence

cyberpunk_med_clinic_by_axl99-d6rlvs5

Cyberpunk Med Clinic ©2013-2016 axl99

Deus Ex Machina, Ex Nihilo ou encore Le Monde pour Ennemi.

Ces trois  titres vous disent peut-être quelque chose.

Si ce n’est pas encore le cas, suivez le lapin blanc (enfin les liens ^_^) et vous en saurez déjà sûrement plus.

J’aime le cyberpunk, eu égard beaucoup de liens mais aussi mes contributions via Pirastim aux nouvelles dans ce type d’univers.

Je vous livre ici une expérience toute personnelle de micro-nouvelles, en format épisode que vous pouvez lire d’un coup ou de manière indépendante !

Voici ce que vous pouvez déjà lire dans l’ordre:

A vous de me dire ce que vous en pensez et de partager autour de vous si cela vous plait !

Bonne lecture 🙂

View full article »

hearthstone_brawl_arene_2

Cette semaine, c’est un bras de fer un peu particulier qui se présente à nous : le bras de fer héroïque !

Découvrons ce nouveau mode de jeu que Blizzard  nous a concocté pour Hearthstone !

View full article »