J’en parlais déjà précédemment et j’en reparle à nouveau suite aux évènements de ce weekend et aux déclarations imbuvables du « premier » d’entre nous.

 le souligne fort justement  dans son billet où elle rappelle à quel point la prise de position de Flamby premier est sûrement une des plus belles aberrations qu’on ait sorti ces dernières années et pourtant Sarkosauron nous avait habitués à de belles absurdités.

A moins que vous ayez passé les derniers jours en hibernation, vous n’êtes pas sans savoir que des marches de haine ont été menées aux quatre coins de la France le weekend dernier par des militants homophobes contre l’accès au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels, sur des argumentaires spécieux, motivés essentiellement par une peur du changement.

Des agressions tout simplement inadmissibles ont été perpétrées contre Caroline Fourest et des membres du FEMEN venues faire un stand-up contre cette manifestation.
La réponse que CIVITAS et son service d’ordre aux manières effrayantes est tout simplement disproportionnées face à ce gentil troll orchestré par neuf personnes seulement.
Une telle haine retourne l’estomac et emplit de colère. Les témoignages du FEMEN comme de Caroline Fourest avec vidéo à l’appui sont saisissants.
CIVITAS, ne reculant pourtant devant rien, a décidé de porter plainte contre le FEMEN.
C’est certain, les c… ça ose tout…

Mais ce n’était pas fini.
Puisque mardi, le roi Flamby déclare aux maires de France de ne point s’inquiéter pour le mariage homosexuel: les élus auront le droit d’opposer leur liberté de conscience pour éviter de célébrer cette union et de déléguer à un de leurs subalternes. Je ne pensais pas vivre aussi longtemps au point de voir les principes laïques bafoués à ce point, donnant ainsi aux extrémistes religieux et autres partisans d’une France de l’ancien temps un signal tout simplement écoeurant: Les agressions perpétrées ce weekend n’ont pas été condamnées mais directement graciées par ce manque de courage face à la vindicte homophobe.

Au nom de sa liberté de conscience, un citoyen français peut donc désormais s’affranchir de la loi et justifier n’importe quoi.

Le message est trop fort pour être une simple maladresse.
C’est un manque de courage et de conviction qui ne peut que profiter aux mouvements et partis extrêmes qui ne se gèneront pas pour prendre un ascendant effrayant dans la politique du pays.
Simplement parce que l’on permet à des xénophobes, des homophobes, des personnes tout simplement haineuses de leur prochain s’immiscer dans des affaires qui ne les regardent pas.

Daniel Schneidermann d’Arrêt sur Images y va également de son opinion en mettant en avant cette tribune de Virginie Despentes, que je vais finir par imprimer et encadrer tant elle porte une voix de colère justifiée contre ces arriérés hétérocentrés et violents qui refusent tout changement. Cette réforme du mariage vise à donner des droits à des personnes qui n’en ont pas, à les mettre sur  un pied d’égalité, à les réintégrer à la communauté. Et le message du président va contre toute cette philosophie en donnant raison à des CIVITAS et autres homophobes à qui l’on pardonne tout.

Par pitié, cessons de discuter avec ces extrémistes: ils ne veulent pas dialoguer et échanger, juste « casser du pédé » comme le souligne avec un humour tout simplement décapant l’excellente Sofia Aram.

Il s’agit sans doute de la seule tribune qui m’ait fait sourire jusqu’à maintenant mais qui souligne bien l’absurdité d’essayer de dialoguer avec les homophobes.

Pourquoi donner de la visibilité et ne pas sanctionner ces gens qui ne veulent au final que promulguer une vision du monde où la haine de l’autre et du changement est la base de toute chose?

Advertisements